white-boutik

L’histoire de la robe de mariée blanche

Lorsque l’on évoque la robe de mariée, la couleur blanche nous vient immédiatement à l’esprit. Pourtant, ce choix chromatique, symbole de pureté et d’innocence dans de nombreuses cultures, n’a pas toujours été la norme. Remontons dans le temps pour comprendre les origines et l’évolution de cette tradition.

Au Moyen Âge et à la Renaissance, la robe de mariée n’avait pas une couleur définie. Les mariées, en particulier dans les familles aisées, portaient souvent la couleur la plus coûteuse et la plus luxueuse qu’elles pouvaient se permettre. Des teintes comme le bleu, le rouge, et même le noir étaient courantes. Le bleu, par exemple, était associé à la Vierge Marie et symbolisait la pureté.

Toutefois, le paysage nuptial connaît un bouleversement majeur en 1840. Cette année-là, la reine Victoria d’Angleterre choisit de porter une robe blanche pour son mariage avec le prince Albert. Contrairement à une croyance populaire, ce n’était pas le premier choix d’une robe blanche pour un mariage. Cependant, l’influence de la reine Victoria était si puissante que son choix a lancé une mode qui a rapidement traversé les frontières et s’est inscrite dans la tradition.

La robe blanche de la reine Victoria était loin d’être simple. Faite de satin blanc riche et ornée de dentelle d’Honiton, elle reflétait le statut et la richesse. Mais plus que la robe elle-même, c’était le symbolisme du blanc qui a captivé l’imaginaire populaire. Le blanc est devenu synonyme de pureté, de nouvelle naissance et de commencement.

Au fil du temps, avec l’influence des médias, des films et des magazines, la robe de mariée blanche est devenue un incontournable pour de nombreuses mariées à travers le monde. Les nuances de blanc, qu’il s’agisse de blanc pur, d’ivoire, de crème ou de champagne, ont dominé la palette nuptiale.

Cependant, au fil des décennies, de nombreuses mariées ont commencé à réinterpréter la tradition. Aujourd’hui, bien que le blanc demeure une couleur populaire, il n’est pas rare de voir des mariées opter pour des couleurs pastel, des motifs imprimés ou même des robes de mariée audacieusement colorées.

En conclusion, la robe de mariée blanche, bien que symboliquement ancrée dans la tradition, est le reflet d’une histoire riche et en constante évolution. Elle rappelle que les traditions, aussi anciennes soient-elles, peuvent toujours être réinventées et adaptées aux goûts et aux désirs individuels de chaque mariée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ventes privées chez White Boutik ! ❤️J'en profite !
+